[CINE] The Hateful Eight de Quentin Tarantino

Les Huit salopards : AfficheThe hateful eight, aka les huit salopards, mais je n’aime guère le titre français… the hateful eight a qd meme plus de gueule,(à noter d’ailleurs que c’est le premier film de Tarantino pour lequel le titre original n’est pas conservé pour la version française..)!!

Je disais donc, the hateful eight, huitieme film chef-d’oeuvre de Tarantino est en salle depuis mercredi et est à classer dans la catégorie « western » cette fois ci. (Bien que les films de Tarantino soient une catégorie à eux tout seuls). Mais un western en huis clos. Ce qui n’est pas sans rappeler « reservoir dogs » d’ailleurs mais en plus abouti.

L’histoire : Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…

Mon avis : The hateful eight nous emmène en plein cœur d’un huis clos oppressant voire même frustrant (dans le bon sens du terme). L’atmosphère est lourde, on se jauge, on s’observe, on retient sa respiration, on soupconne, on s’attend à ce qu’il se passe quelque chose, on SAIT qu’il va se passer quelque chose et..il ne se passe rien…pas encore…jusqu’à…

J’avoue que je l’ai trouvé un poil trop long/lent par moments ; mais, je le sais, ce n’est que pour mieux cerner les personnages et créer cette ambiance si particulière, et ca fonctionne. Les personnages sont toujours très travaillés chez tarantino, et ma foi, quelle belle brochette d’acteurs par dessus tout !! Ils sont tous grandioses !!

Tarantino arrive à faire ce tour de passe-passe  : ne nous rendre aucun personnage vraiment sympathique, on n’en aime vraiment aucun, on n’en deteste aucun, on observe et malfré tout, on reussit à comprendre les intérêts de chacun et à se mettre à la place de chacun d’entre eux. Bravo.

Attention, ne vous attendez pas à un film d’action, on est plus sur du psychologique ici. On se mefie de tout et de tous.

La real et les plans sont splendides, comme à son habitude et la musique est signée Ennio Moricone.

En conclusion : Un très bon Tarentino, mais qui ne détrônera pas, pour moi, Kill Bill et Django.

Alors, vous êtes tentés ? quel est votre film préféré de Quentin ?

Publicités

4 réflexions sur “[CINE] The Hateful Eight de Quentin Tarantino

  1. J’ai énormément aimé ce film, certes long et a priori inutilement bavard, mais quand on voit l’ensemble, ça finit par prendre sens. J’ai trouvé le film vraiment bien maîtrisé, les personnages riches, les plans incroyables, les acteurs impeccables et la BO top ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. « Ce qui n’est pas sans rappeler « reservoir dogs » d’ailleurs mais en plus abouti. ». Pas d’accord !.

    Reservoir Dogs était méga classe avec son intrigue entrecoupée de flash-backs, ses personnages tortueux et torturés, son ultraviolence qui est loin d’etre comique, contrairement aux 8 salopards.

    Je pense qu’on aurait pu facilement couper une heure au film. Les deux chapitres servant à introduire 4 personnages auraient pu être raccourcis en un seul ou alors démarrer dès le chapitre 3.

    Certains personnages comme le Général sont au final totalement inutiles à l’intrigue. Reste quand même une sacrée brochette d’acteurs qui déballe leur partition avec classe, Samuel L.Jackson et Jennifer Jason Leigh en tête.

    Plutôt que Reservoir Dogs, le film m’a beaucoup rappelé The Thing de John Carpenter (avec déjà Kurt Russell dedans). D’ailleurs, c’était le souhait de Tarantino à la base : faire un film d’horreur d’un autre genre.

    Au final, on est loin de ses meilleurs films mais ce n’est pas un mauvais film non plus (Boulevard de la Mort reste son pire film). Le prochain projet de Tarantino serait un projet SF atypique apparemment. Wait and see…

    Aimé par 1 personne

    • Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’on aurait pu raccourcir (apparemment, nous ne sommes pas tres nombreux à l’avoir trouvé un poil trop long)
      Pour ma part, je n’avais pas accroché sur reservoir dogs, j’ai largement prefere celui ci.
      Je ne suis pas d’accord avec toi concernant le general. Il a completement sa place dans le film.

      J'aime

      • Qu »il soit là ou pas là, il n’apporte pas grand-chose à l’intrigue,

        Il fait tapisserie et donne du cachet au lieu comme diraient certains personnages dans la dernière partie du film.

        Je devrai peut-etre le laisser mûrir mais à l’instar des accoutrements des personnages, il y a quand même pas mal de scènes grotesques (la surenchère de la violence à bout portant, la scène du fils du général) . Je le qualifierai de Tarantino mineur mais un Tarantino mineur est bien mieux qu’un Michael Bay au sommet de sa forme ^^ !

        J'aime

et toi, c'est quoi ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s