[CINE] le grand homme de Sarah Leonor

Alors évidemment, ce n’est  pas le genre de film que vous avez l’habitude de me voir commenter ( celui de Fanfan à la rigueur ;). J’avais gagné grâce à Cinedingue 2 places en Avant première (+ présence de l’equipe du film) et je me suis dit que ce serait une bonne occasion de sortir un peu de mes sentiers battus.

L’histoire : Markov et Hamilton sont 2 legionnaires qui bossent en binomes. 2 eclaireurs. Un jour, lors d’une mission non approuvée, Hamilton se fait blessé dans une embuscade et Markov abandonne les armes pour ramener son coequipier au plus vite. Markov quitte la légion sans les honneurs et retrouve son fils Kadji tandis qu’Hamilton, guéri, ne rêve que de retourner sur le terrain. Un jour Markov, est retrouvé mort, laissant son fils seul et Hamilton desemparé.

L’histoire est très simple, et il n’y a rien à rajouter par rapport au synopsis. Vous ne verrez rien de plus que ce qui est résumé. Pas de revirement de situation. Pas d’action. Pas de surprise. Que de la psychologie.

Le film débute par une narration et j’avoue avoir eu peur que le film entier se déroule ainsi, mais fort heureusement ca n’a pas été le cas. La découpe du film par chapitre est plutôt bien pensée.

Contrairement à ce que j’aurais pu croire, Le grand homme n’est ni un film sur la légion étrangère, ni un film sur les réfugiés tchétchènes ( ce dont Sarah leonor nous a plus ou moins laissé croire lorsqu’elle nous a dit avoir ouvert les portes du monde tchétchène).

Le grand homme c’est avant tout une histoire d’hommes. Une histoire d’amitiés et  des liens forts qui peuvent lier 2 hommes.

Des relations fortes. Des sentiments nobles (un peu trop). On est facilement embarqués dans ce trio.

Verdict : j’ai trouvé ça long. L’histoire est belle certes, l’atmosphere est souvent lourde et les silences pesants mais, Sarah Leonor a usé et abusé des scènes « qui-ne-servent-à-rien » : les plans qui trainent, les « travelling », (oui qui trainent vraiment » sur le paysage une fois, le ciel ;  une deuxième fois, la campagne ; une troisième fois, le trottoir…le tout accompagné de la petite musique mélo. Ca ralentit l’histoire alors que le rythme n’est déjà pas bien présent. Bref, on n’en sort plus et j’avoue qu’à chaque plan, je décrochais de l’histoire, ce qui est dommage car pour moi, l’ambiance était déjà bien définie, et il n’était pas nécessaire d’y ajouter toutes ces scènes.

Bref, plutot mitigée. C’est beau, c’est grand, c’est noble, certes, mais c’est leeeeeeennnnnt. trop.

Une question reste : qui est Le grand homme dont parle Sarah Leonor  ?

Et pour terminer, cadeau :

IMG_0638.JPG

 

et vous pouvez toujours voter pour moi au Bigblogx ici (histoire de faire voyager playmo baroudeur un peu plus loin que dans mon bac à fleurs 🙂 : http://www.bigblogexchange.org/profile/2014/5073076857339904

 

Publicités

2 réflexions sur “[CINE] le grand homme de Sarah Leonor

et toi, c'est quoi ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s