[CINE] 12 years a slave

L’histoire (basée sur une histoire vraie) : Solomone Northup, noir américain mène une vie tranquille à new york avec sa femme et ses 2 enfants jusqu’à ce qu’il se fasse enlever et revendre comme esclave . dès lors il n’aura de cesse d’essayer de survivre dans ce monde plus qu’hostile.

avec : Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Brad Pitt (participation anecdotique)

de Steve Mc Queen

Aujourd’hui, bien que nous ne nous soyons pas concertée avec Fanfan, vous aurez 2 avis pour le prix d’un. (youpi !)

 .

L’AVIS D’AGRIPPINE : 

C’est toujours poignant un film sur l’esclavage. Comment ne le serait il pas d’ailleurs ? mais celui ci encore plus que les autres peut etre.

Comment comprendre que les hommes aient pu ( et peuvent) faire subir cela à leur semblables. Sujet plus que jamais toujours d’actualité…[à ne jamais perdre de vue lorsqu’il me semble qu’aujourd’hui plus que jamais il faille encore et toujours se battre pour ses droits,mais je m’egare)]*

Est il nécessaire de vous rappeler les « basiques » de l’esclavage ? coups de fouet, humiliation, injustice,  pas ou peu de considération pour ses « nègres »..l’esclavage quoi…rien de bien glorieux.

Pour vous donner au mieux mon sentiment sur ce film, je n’ai rien trouvé de mieux que de vous donner l’état dans lequel je me suis trouvé pendant les quelques 2h de film.

Ventre noué, regards détournés (sur des scènes trop violentes mais sans doute trop réalistes) et les larmes qui ne s’arrêtaient pas de couler dès la fin du film ; Sans doute besoin d’évacuer toute cette tension accumulée tout au long du film.

Comment imaginer survivre à tant de souffrance !? je ne le peux pas.

alors bien sûr jene découvre pas l’esclavage aujourd’hui, mais je reste indignée par le fait qu’ils etaient pieds et poings liés (c’est le cas de le dire) face à tant de violence faite aux siens. tant d’impuissance face à tant de violence. Je crois que c’est ce qui m’a le plus marqué. Détourner le regard pour ne pas devenir à son tour le souffre douleur ou la tete de turc du « maitre » de la plantation…

Oui ce film m’a pris aux tripes.

La prestation de Michael Fassbender est énorme, et je mettrais un bémol sur le perso de Brad Pitt, qui arrive tel un sauveur, avec des belles phrases toutes faites (malgré tout, on y croit et on a envie de crier OUI, Brad !! amène nous la bonne parole ! mais bon…)

Allez y, il fait partie selon moi des films à voir absolument cette année !

L’AVIS DE FANFAN :

Comment j’ai trouvé ce film? Violent !

Il n’y a pas grand chose qui nous soit épargné mais en même temps c’est le cas aussi pour Solomon. J’avoue qu’à certains moments j’ai même fermé les yeux.

Je l’ai aussi trouvé marquant, surtout au niveau des relations entre les différents personnages.

Bien sûr entre les esclaves et les maitres, mais aussi entre les esclaves entre eux. Les démons de chacun apparaissent. Les grandes et les petites traitrises, les arrangements pris avec sa conscience, la différence que cela fait d’avoir connu la liberté et d’être considéré comme un bien depuis sa naissance.

Tout ça m’a amené à considérer l’esclavage aux USA de façon plus concrète, plus intime puisque ce film est basé sur une histoire vraie. Et de là on se rend compte que cette nation s’est bâtie sur des bases faites d’oppression pour toute une partie du territoire. Pour poursuivre la réflexion, je vous conseille aussi vivement Le Majordome de Lee Daniels avec Forest Whitaker.

Ce film, je l’ai aussi trouvé poignant. Le sort de Patsey (Lupita Nyong’o)  m’a particulièrement émue. Elle est comme le négatif de Solomon. Là où pour lui il y a de l’espoir, pour elle on sent qu’il n’y aura pas d’issue.

Ma conclusion

Amateur d’histoire forte et poignante et d’interprétation magistrale, allez y !

Ame sensible et à la recherche d’un peu de tendresse, passez votre chemin.

 

A noter qu’il semble que mes 2 coups de coeur du mois (Dallas buyers club) soient des histoires vraies..ou quand, malheureusement, la réalité est plus forte que la fiction..

Publicités

8 réflexions sur “[CINE] 12 years a slave

  1. Pingback: [FILM] Les fils de l’homme d’Alfonso Cuaron | les avis d'Agrippine

  2. Pingback: 12 Years a Slave | Blue Edel

et toi, c'est quoi ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s