de la disparition du livre..ou pas..

Un sujet qui arrive et hante nos salons de philosophie, et autre carrefours culturels c’est la prochaine disparition du livre .

beurk !!
non pas la disparition des auteurs et oeuvres, mais bel et bien la disparition de l’objet en tant que tel. Ce qui amène (si j’en crois Frederic Beigbeder, invité de France Inter (oui oui France inter, ! je m’cultive moi Madame !) pour le grand entretien (de francois Bunel tous les jours entre 18h15 et 19h, soit l’heure des bouchons franciliens) mais revenons à nos bouquins…je disais donc ce qui amènerait à la disparition également du roman et qui laisserait place à un nouveau genre, une nouvelle facon d’écrire..
non pas que je sois contre toute forme de nouvelle écriture et/ou de nouveau support pour les lire MAIS…Un livre reste un livre. Ces centaines de petits bouts papier reliés les uns aux autres, grand format ou poche et une couverture ;

Ce petit objet qu’on traine au fond du sac à main, sur la table de nuit, négligemment posé sur le canapé ; celui qu’on se prete, qu’on a preté mais qu’on ne sait plus à qui, celui qu’on lit au fond du lit avant de dormir, celui qu’on lit dans le métro, le train le RER…celui qu’on RE lit

on a tous nos petites habitudes avec le live.Il y a ceux qui en prennent bien soin et dont on ne croirait pas qu’ils on tlu ce livre, puis il y a ceux qui le font vivre avec eux au rythme de leur vie. Il y a ceux uqui cornent les pages et ceux qui, bien sages, utilisent le marque page…
Je le crie Haut et Fort :
J’AIME LE LIVRE !!!
et toutes ces petites librairies dans lesquelles on peut farfouiller pour trouver LE livre qui nous aspirera ces prochains jours et nous tiendra en haleine jusqu’à ce qu’on ait fini de touner ses pages. Flaner dans une librairie, ca c’est un truc que j’aime aussi.
Voilà, c’etait mon réquisitoire pour sauver le livre d’une mort prochaine…achetez de slivres et habituez vos enfants à lire un VRAI livre, avec des pages qui se tournent. Apprenez leur à se poser pour profiter pleinement de cet instant unique qui relie quelques mots à son lecteur, à humer l’odeur des pages d’un livre..bref me voilà bien bucolique d’un coup…

bizbiz

Publicités

5 réflexions sur “de la disparition du livre..ou pas..

  1. et puis ce n'est pas avec un livre virtuel qu'on pourra caller un meuble !
    je suis d'accord avec toi, le livre c'est un peu comme un doudou, c'est rassurant quand on part d'en avoir un avec soi qui te permettra de t'échapper sans avoir à surveiller le niveau de ta batterie.
    et comme dirait Dany Boon (oui, moi aussi j'ai des lettres, Madame) « Public, il faut lire ! »

    J'aime

  2. Je ne peux tout simplement pas me résoudre à lire un roman sur une tablette, à ne pas feuilleter les pages, à ne pas sentir la bonne odeur du papier, à ne pas voir mes livres préférés trônant fièrement sur ma bibliothèque !! Définitivement, je suis encore une lectrice de l'ancienne mode !!!

    J'aime

  3. Moi non plus je ne pourrais JAMAIS me passer de mes livres et les enfants non plus. Aujourd'hui les livres prennent plus de place que les doudous dans le lit des enfants. Quelle plaisir de fouiner chez un revendeur pour trouver la perle rare : on adore et les enfants aussi.

    J'aime

et toi, c'est quoi ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s